Vendredi 1 décembre

Entretien avec Stéphane Degonde sur l’Audace !

Stéphane Degonde, nous vous avons rencontré dans le cadre de votre intervention à la Grande Aventure d’Entreprendre du 7 novembre dernier à Angers et nous voulions vous poser quelques questions sur l’audace et l’entreprenariat :

 

1 – C’est quoi votre définition à vous de l’Audace ?

L’audace, c’est avant toute chose une capacité à s’extraire des injonctions externes : regards des tiers, schémas sociaux, cadres éducatifs… Il faut savoir s’autoriser le voyage hors des habitudes pour se montrer véritablement audacieux. L’audace est donc une désobéissance aux limites que l’on s’impose souvent sans raison véritable.

 

2 –Etre audacieux, c’est être fou ?

C’est être suffisamment fou pour ne pas s’inquiéter d’être parfois un peu ridicule ou bien seul dans son projet audacieux. Parce que disons le franchement, une belle audace, donc un succès aux yeux de tous, c’est souvent beau à posteriori. Au démarrage du projet, combien aurait parié sur la foi qui vous habitait et sur vos chances d’aller au bout de vos idées ?

 

 

3 – Comment l’audace peut m’apporter si je suis porteur de projet au niveau personnel et professionnel ?

C’est le seul moyen d’avancer : essayer, échouer, recommencer pour apprendre et comprendre les audaces qui vous correspondent, autrement dit celles que vous incarnerez pleinement. Car c’est quand la vie vous cabosse qu’elle vous apprend et vous grandit.

Porter un projet, qu’il soit personnel ou professionnel, se fait en cheminant. On vise la montagne lointaine, on la trouve forcément trop haute et inaccessible, puis on s’engage. En cours de chemin les opportunités se présentent alors ; les choix et les renoncements vous mènent dans de nouvelles directions. L’entreprise est finalement tout cela : une succession de décisions qui vous éloigneront bien souvent de l’idée de départ, mais qui vous ouvriront de nouveaux espaces d’expression. C’est ce qui me passionne dans l’entrepreneuriat : écrire une histoire dont on ne connait pas les chapitres futurs.

 

 

4 – Mais au fait vous êtes qui ? Et êtes-vous personnellement audacieux ?

Je cherche souvent à explorer de nouveaux territoires pour essayer, je crois, de me connaitre davantage. Cela fait un peu plus de 20 ans que je m’emploie ainsi à mettre ma vie en mouvement.

J’ai d’abord été salarié en finance, marketing et stratégie dans des grands groupes de services et industriels. Puis j’ai fondé et dirigé pendant plus de 4 ans une entreprise spécialisée dans la conception et le processing d’instruments de paiement. En 2013, j’ai décidé de faire un break de 3 mois en Australie pour me donner de nouvelles perspectives. Le temps consacré à l’activité physique en plein air et les marches méditatives sur des plages à perte de vue ont fait des merveilles : ils ont ouvert en moi de nouveaux espaces. Au retour, je me lançais dans l’écriture d’un ouvrage paru en 2015 (J’ose entreprendre), dans l’enseignement et les conférences en entreprise. Bref, je me suis autorisé une nouvelle façon de vivre mon temps professionnel.

 

5 – Et en ce moment vous faites quoi ? 

L’envie d’inventer est un virus dont on ne guérit jamais vraiment. J’ai donc repris en janvier 2017 le chemin de la création d’entreprise en lançant un nouveau projet dans le sport-santé connecté. Cette startup est accompagnée par un très large écosystème, notamment des laboratoires STAPS et INSERM, Angers Technopole et BPI. Elle vise à stimuler l’activité physique dans les lieux de vie, au travers d’un équipement original et d’une méthode spécifique. Notre premier produit sortira en janvier 2018, et s’adressera tout particulièrement aux enfants pour réduire le risque d’obésité auquel les nouveaux modes de vie les exposent.


Vous voulez en savoir plus sur Stéphane Degonde et sur sa vison de l’entreprenariat, c’est par ici

Partager cet article :