Mercredi 3 octobre

Christophe Thellier : un entrepreneur de Génie !

Christophe Thellier,

 

C’est quoi cette BOX ?

Cette box PPO (comme préparation physique opérationnelle) permet à un groupe jusqu’à 16 personnes d’effectuer des exercices de renforcement musculaire , du cardio training et des étirements. Elle est auto-stable et son originalité c’est qu’il faut juste 15 minutes à 2 personnes pour la monter sans outillage.

D’où vient cette idée ?

C’est une réponse à un besoin de l’Etat-major de l’armée de Terre qui souhaitait avoir un outil léger et transportable pour « armer » les unités projetées sur les théâtres d’opérations extérieures. La Marine Nationale souhaite également embarquer la Box PPO sur ses navires de guerre.

Cette box s’adresse donc essentiellement aux militaires ?

Non pas du tout, elle s’adresse également à tous les professionnels qui doivent maintenir leur condition physique pendant leur déplacement : les pompiers, les CRS, la gendarmerie mobile.
Elle s’adresse aussi aux collectivités locales puisque le module peut répondre facilement aux besoins des associations, des clubs sportifs ou pour animer des événements. Le milieu scolaire, les centres de loisirs, les entreprises peuvent aussi se doter de cet équipement conçu pour être utilisé en accès libre.

Dans la création d’entreprise on parle souvent adéquation homme/projet, ça vous inspire quoi ?

Lorsque j’ai fait le choix de créer mon entreprise après une carrière de militaire de 32 ans, j’ai justement vérifié que mon projet n’était pas trop éloigné de mes aspirations et de mes compétences. je voulais m’assurer que l’expérience et les acquis étaient transposables. Le fait d’avoir occupé une fonction d’expert du domaine sportif dans l’armée du Génie me confère la légitimité nécessaire pour concevoir et vendre des équipements sportifs.

Vous avez été en autres accompagné par Angers Technopole via différents programmes, en quoi cet accompagnement vous a été utile ?

Il m’aura permis d’élargir mon regard sur le projet et de dépasser largement l’aspect purement technique de l’innovation. D’avoir un regard extérieur, parfois critique (au bon sens du terme) et de me confronter à certains domaines auquels je n’étais pas vraiment préparé (juridique, commercial, industriel par exemple)

L’incubateur m’aura permis de transformer un rêve en réalité !

Et la suite pour vous c’est quoi ?

La retraite, je plaisante mais j’y pense parfois quand je traverse des périodes difficiles.

C’est passé au niveau supérieur et faire en sorte que GOMOUV’ deviennent une entreprise structurée avec plusieurs références, plusieurs marchés, plusieurs fournisseurs, plusieurs gammes de prix et surtout suffisamment de collaborateurs qualifiés pour ne plus être l’homme orchestre qui doit courir partout…et ainsi  avoir plus de temps pour continuer à innover, créer…Bref continuer à apporter du carburant à l’entreprise.

 

en savoir plus sur www.go-mouv.com

 

Voir les autres portraits

Partager cet article :